Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au fait,

Recherche

Blog équitable


maxhavelaar_06a.jpg Aucun bobo n'est oublié


BIO.jpg100% BIO & sans OGM 


nucleairesmall3.jpg Bougies équitables ici !   

 
 

Archives

15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 22:46
Jean-Luc Mélenchon nous éclaire un peu plus sur le Psychodrame Socialiste qui se joue actuellement rue de Solferino. On ne se débarrasse pas comme ça du trio infernal Ségolène-François-Thomas :
 
 
 
Bigre pourquoi me suis-je levé samedi. Pourquoi ? Réunion soit disant « à huis clos ». Ca paraissait sérieux. En fait j’ai appris dans les couloirs qu’il s’agissait d’empêcher la salle d’être envahie par les supporter de Ségolène Royal. C’est sans doute faux. Mais comme on me l’a répété deux ou trois fois, ça signale quand même au minimum un état d’esprit : celui des gens qui répètent l’info. De toutes façons un détachement de supporters étaient à l’entrée et on m’a dit (sans que je l’ai vu) que le fils Hollande le commandait. Comme ils disaient « merci untel .., merci » à ceux qui passaient, quand ils se sont adressé à moi j’ai pris ça au pied de la lettre et je suis allé les saluer. En fait il s’agissait de nous insulter en nous accusant de n’avoir rien fait pendant la campagne puisque c’est le mot d’ordre du quartier général des nouveaux gardes blancs (couleur de la veste de maman). Ils avaient une banderole très branchée dans un joli drap à fleurs que la grand-mère de Jeanne Sophie a du donner à sa petite fille Marie Chantal pour mettre dans son sac de couchage au JMJ et que cette petite peste a prêté à ses copains socialistes pour y faire des graffitis ! Quand j’ai compris ma méprise j’avais déjà le cœur au bord des lèvres. Cette sorte de raëlliens qui dansent devant le siège du Parti le soir des défaites et vient menacer des dirigeants socialistes devant leur conseil national me fait gerber. La suite n'a rien arrangé…
 
 
 
 
Vu l'ambiance qui règne actuellement au PS, on comprend mieux pourquoi le président du Parti radical de gauche (PRG), Jean-Michel Baylet, a prôné aujourd'hui un rapprochement entre radicaux de gauche et "radicaux de droite" pour créer "une grande force centrale". (Un attrape-bobos de plus) Et s'écarter un peu plus d'un PS moribond.
 
 
Le coup de grâce devrait être donné cette semaine, si comme prévu des ministres socialistes sont nommés au gouvernement.
bigbang3.jpg 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pidji
commenter cet article

commentaires

rico 23/05/2007 14:20

Je viens de créer une communauté sur Over-blog en rapport avec le thème de ton blog.Rejoindre cette communauté

sil 20/05/2007 00:10

CHRONIQUES PRESIDENTIELLES sur le
http://republicoin.blogspot.com :
25 avril 2007 LA BATAILLE DU SANCTUAIRE

Plus que 12 jours ! Nous, braves chevaliers de Bronze, n’avons plus que 12 misérables jours pour la sauver. Tout avait pourtant bien débuté. Nous avions reconnu à une écrasante majorité Segureno San comme étant la nouvelle réincarnation de Marianne-Athéna et avions, quelque soit notre ordre de chevalerie, préparer nos armures afin de l’accompagner dans sa marche triomphale vers le trône du Sanctuaire. La cocarde sacrée de Marianne-Athéna lui revenait de Droit. Mais voila qu’entre temps, des nouvelles inquiétantes nous parvenaient du Sanctuaire.

Le grand Pope, gardien temporaire du temple républicain et de la cocarde sacré de Marianne-Athéna, semblait atteint de folie. On le disait possédé. Il refusait de reconnaître l’autorité de la princesse Segureno San et de lui remettre les clefs de la salle du trône. Il avait même fait assassiner parmi les 12 chevaliers d’Or, gardiens du Sanctuaire, ceux qui ne reconnaissaient plus son autorité. Les chevaliers de Marianne-Athena allaient devoir se battre pour faire reconnaître la légitimité de notre princesse. Pour ce faire, Segureno San décida que seul ses chevaliers d’Argent l’accompagneraient.

Mais voila, les chevaliers d’Argent sont des gros nuls. Devant la porte du sanctuaire, certains furent assaillis par le doute alors que d’autres prétendaient que cette bataille serait facile. Il furent accueillis à la porte du Sanctuaire par Dümi, le chevalier d’Or de la Balance, resté fidèle à la Princesse Segureno San et ayant survécu aux tueries du Sanctuaire. Celui-ci leur expliqua la situation au sein du Sanctuaire, que les deux chevaliers d’Or des deux premières maisons, celle du Bélier et celle du Taureau, étaient morts, et que le premier adversaire serait le chevalier de la Maison des Gémeaux. Le chevalier à l’armure orange. On disait de lui que son heaume était orné de deux visages, l’un à sa droite et l’autre à sa gauche. Dümi, le chevalier d’Or de la Balance, afin d’honorer la réincarnation de la déesse Marianne-Athéna, proposa à la princesse Segurenu San de se charger du chevalier des Gémeaux. La princesse accepta. La bataille fut longue et éprouvante mais alors que le chevalier des Gémeaux lançait son ultime attaque « Par l’odeur des clémentines de l’enfer », maître Dümi le contra avec l’invocation « Socialu Demucorasi ». Son heaume vola en éclats et le chevalier de la Balance du reconnaître sa défaite.

La vue de la Maison suivante, celle du chevalier du Cancer, répondant au nom de « Masque de Mort », s’offrait à eux. C’est là que patatras, le Drame se produisit !

A mille lieux de là, sans savoir ce qui s’était passé, je me souviens juste que nous sentîmes, avec mes compagnons, la princesse Segureno San en grand danger et que répondant au cri d’alerte de sa cosmo-énergie, son aura mystique, nous enfilâmes nos armures et la rejoignîmes à la vitesse du mégabit. C’était sans compter sur l’adversité puisque qu’avant d’arriver au Sanctuaire, il nous fallait traverser un dangereux défilé, appelé le défilé des « révoltés ». Nous y étions attendus par 5 chevaliers de Fonte, des renégats venus de la constellation de la Faucille, fraîchement débarqués de leur stage organisé chez leur maître installé depuis peu à Caracas. Toutefois comme ces nullos nous ont attaqué avec des incantations que nous ne connaissions que trop bien, ils se sont fait laminer. Nous avons écrabouillé leurs jolies armures en fonte, usinées par les entités infernales de Vladivostok. Et ils ont du reconnaître l’autorité de notre princesse.

C’est à notre arrivée devant la maison du chevalier du Cancer qu’un spectacle horrible s’offrit à nous et que nous comprîmes le drame qui s’était joué là. Aruno, le chevalier de la Flèche qui n’en est pas une, en perspective de la bataille, s’était vu confiée la flèche d’argent, l’ultime arme de sa constellation, par son maître installé sur le Mont Tebourde. Aruno avait l’intention d’utiliser cette flèche magique répondant au sort de diabolisation « Saruko Facho », contre tous les chevaliers d’Or qui se mettraient sur la route de la princesse. C’est ainsi que cherchant à l’impressionner, il décocha sa flèche d’argent contre le chevalier d’Or du Cancer. Grand mal lui a pris ! Masque de Mort n’eut aucune peine à repousser cette invocation fléchée minable. Il renvoya par retour de cosmo-énergie, la flèche magique se planter en pleine poitrine de la princesse Segureno San. Nonnnnnnnnn !

Et nous voila, devant la maison du Cancer, avec des chevalier d’Argent en panique, au chevet de la princesse, le chevalier d’Or de la Balance tentant de freiner grâce à sa force mentale, la progression de la flèche vers son cœur, et plus personne pour se battre pendant que Masque de Mort nous offre son rire sardonique. Dans 12 jours, la flèche atteindra le cœur. Sauf si d’ici là nous sortons vainqueurs de 8 duels avec les chevaliers d’Or, de celui avec le grand Pope et que nous rapportons à temps le bouclier magique de Marianne-Athena. Celui qui orne la salle du trône. Le seul instrument magique capable de sauver la princesse.

En avant chevaliers de Bronze, brûlez votre cosmos, atteignez le 7e sens afin de sauver la princesse Segureno San. Pour que l’Harmonie règne dans l’Univers, enfin, dans ce pays, depuis un Sanctuaire libéré des forces maléfiques. Tiens bon ma Segureno San ! Nous promettons de te sauver ou bien de mourir en chevaliers...Brûle mon cosmos ! Brûle ! Segureno Sannnnnnnnnnnnnnn !

SIL chevalier du Phénix, membre des Marianu no Saint
et initiateur du style « Politic Fantasy »

gold31 16/05/2007 23:57

Quand je pense aux manipulations opérées par la Dépêche du midi , seul et unique quotidien de tout Midi Pyrénées ...en faveur de Ségolène Royal , je trouve monsieur Baylet , son directeur , vraiment gonflé !  Mais un jour viendra je l'espère où une information "neutre" verra enfin le jour dans cette région sinistrée par ce seul journal socialiste .Peut-être vais-je y penser moi même , avec l'aide d'autres d'internautes ...Appel aux candidatures ! Ecrivez moi...Par Gold31

RoseNoire 16/05/2007 11:30

Je m'étais déjà beaucoup amusée durant la campagne présidentielle. Mais au vu du spectacle actuel donné par le PS, je sens qu'on n'a vraiment pas fini de rire. Les rats quittent le navire, et ceux qui restent jouent à la nuit des petits couteaux...

Stéphanie 16/05/2007 10:27

Arrêtez...arrêtez... je n'en peux plus, j'en ai mal aux côtes!!!  Il fût un temps où nous regardions un petit "de Funès" pour une bonne partie de rigolade, plus besoin, il suffit de regarder le JT et écouter Flanby.  Ames sensibles s'abstenir!  Et dire que ce n'est que le début!