Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au fait,

Recherche

Blog équitable


maxhavelaar_06a.jpg Aucun bobo n'est oublié


BIO.jpg100% BIO & sans OGM 


nucleairesmall3.jpg Bougies équitables ici !   

 
 

Archives

23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 09:41

Ce matin la bobosphère a la gueule de bois.
 
Les "forces de progrès" sont rincées, les "blancs moutons centristes" n'ont pas envie de se faire tondre facilement. Jean-Marie Le Pen, le vieux jouet de François Mitterrand est détraqué et l'ignoble Sarko nous pète des records. 

Les "forces de progrès" le 22 avril :

BESANCENOT 4.1%,  BUFFET 1.9%, VOYNET 1.6%, LAGUILLER 1.4%, BOVE 1.3%, SCHIVARDI 0.3% 


Heureusement qu'il nous reste la meilleure des candidates et le meilleur des projets !

Partager cet article

Repost 0
Published by Pidji - dans bobosphere
commenter cet article

commentaires

Céline 24/04/2007 16:50

D'abord un grand bravo pour votre blog, plein de couleurs et de bonne humeur! Je suis étudiante en socio, et je travaille justement sur le phénomène bobo! J'aimerai, si ça vous dit, vous contacter pour qu'on puisse en discuter.
A bientôt j'espère.

Pidji 24/04/2007 17:13


Bienvenue chez les bobos Céline et merci pour vos encouragements.
 

Pour me contacter il y a un lien contact au bas de cette page.
 

 

chichon 24/04/2007 13:09

A Montpellier Dany Cohn-Bendit apporte son soutien franc et massif à Ségolène Royal. Mais qui est ce Mr Cohen-Bendit grand thuriféraire de l’alliance du P.S du centre et des écologistes mais que dit il quant il n’écrit pas ? L'Express a publié, dans le cadre d'un dossier sur l'omerta, un article intitulé «Les remords de Cohn-Bendit», à propos d'un passage de son livre, le Grand bazar (publié en 1975 chez Belfond), où il parle de son activité d'éducateur dans un jardin d'enfants «alternatif» à Francfort. «Il m'était arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. Je réagissais de manière différente selon les circonstances, mais leur désir me posait un problème. Je leur demandais: "Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble, pourquoi m'avez-vous choisi, moi, et pas les autres gosses?" Mais s'ils insistaient, je les caressais quand même», écrivait-il.

gold31 24/04/2007 09:55

MAÎTRE ROCARD SUR UN ARBRE PERCHE ...
MAÎTRE ROCARD SUR UN ARBRE PERCHE TENAIT EN SON BEC UN CANULAR

( cliquer sur la photo pour agrandissement du couple pathétique Rocard-Bayrou )
MAÎTRE BAYROU PAR L'ODEUR ALLECHE SUBIT A PEU PRES ...LE SORT DE GEORGES MARCHAIS !
Michel Rocard a été à bonne école avec son mentor d'alors , François Mitterrand.Avant d' être à son tour la victime Elyséenne , Rocard n'a cependant rien perdu de l'assassinat politique que perpétra Mitterrand à l'encontre de Georges Marchais à l'époque de la fameuse alliance PS-PC .
Un assassinat politique qui intervint suite à l'allégeance faite à Mitterrand par Georges Marchais ébloui par les promesses socialistes qui lui étaient faites , et dont le PC ne s'est depuis jamais remis , jusqu'à ce jour encore . ( résultats de Marie George Buffet : 1,97 %  ! )
C'est le même scénario que tente de réaliser Michel Rocard aujourd'hui ,  relayé dans la foulée par Ségolène Royal pas assez finaude pour avoir eu cette idée la première , à l'encontre de monsieur Bayrou .
N'en déplaise à Jean De La Fontaine , cette fois ci c'est le corbeau qui engloutira seul le camembert , et le renard Bayrou qui sera plumé .
Dépouillé de ses voix centristes , qui plus est n'iront pas à Ségolène dans le secret des isoloirs quelques miettes mises à part , Bayrou verra passer au loin monsieur De Robien se diriger vers une nouvelle crêmerie ,  à la bien meilleure réputation .
Georges Marchais-François Bayrou ...c'est un peu l'histoire qui recommence .
Le renard Bayrou jura mais un peu tard...qu'on ne l'y reprendrait plus !
 

Bobatignolles 24/04/2007 04:12

Ségoporifique discours : Stupeur et tremblements au sein du PS
 
Royal, ce discours, décidemment ! On se regardait tous hier soir, la mine affligée.
Non pas temps par les résultats de ce premier tour, mais bien par le spectacle lamentable qu’offrait la candidate du PS face aux caméras de télévision.
Après s’être fait attendre comme une diva, Ségo-starlette ne nous a pas déçus : un discours consternant de nullité, qui laisse déjà entrevoir ce que pourrait donner la candidate du PS au pouvoir.
C’est vraiment à se demander si elle le fait exprès. Ce n’est pas possible d’être assommante à ce point ! Et quel besoin de s’éterniser de la sorte, surtout?
Ce qui aurait dû être un discours clair, efficace, percutant est devenu un monocorde récitatif.
Là où ses électeurs auraient espéré, non pas une explosion de joie mais au moins une ferveur communicative, des remerciements un peu plus chaleureux, bref une bonne raison de croire en la victoire, c’est un interminable discours qui leur a été débité.
Sans s’écarter d’une virgule d’un texte (mal) lu, la candidate du changement, la candidate du renouveau politique a commencé par reprendre les propres termes de Jacques Chirac, gratifiant ses électeurs d’un « Français, françaises, mes chers compatriotes »…
Improbable discours, qui prouve que la droite conservatrice n’a pas le monopole des formules vieille France. Quel ennui !
Un ségoporifique discours, consternant de platitude.
Waterloo, morne plaine. Oui, c’est à Hugo que je pensais pendant que j’essayais de réprimer quelques bâillements, à Victor Hugo et sa description du champ de bataille ravagé[1].
Un crépuscule. Pas de désir, mais un désert d’avenir[2].
Un bien mauvais ramassis des discours précédents, compilés sans génie, aucune pause stratégique, des phrases coupées aux mauvais endroits, une rhétorique d’avant-guerre… Soyons honnêtes : une catastrophe, il faut bien le dire.
Ségo s’est surpassée ce soir-là. Aucun naturel, aucune conviction dans le ton. Le sourire figé, les traits crispés, la poupée de cire affichait une rigidité imperturbable.
Bien calée dans mon fauteuil, je me rappelle avoir eu une pensée émue pour les militants et journalistes obligés, eux, de subir –il n’y a pas d’autre terme- debout ce discours d’enterrement.
Les applaudissements avaient beau tenter de couvrir cette voix qui s’élevait d’entre les tombes d’un PS mortifié, peine perdue : la Royal continuait de débiter laborieusement son magistral pensum.
Foin d’euphémismes : en matière de communication politique, et même de politique tout court, la robotique Ségolène est désespérante.
Il faut dire aussi que les seules fois où elle s’est un peu lâchée, Ségo s’est tapé une honte royale (Ségo en bourgeoise guindée dansant avec Djamel sur le rap de Diam’s, Ségo et la bravitude…etc)
C’est dommage. Car nous Ségolène, on l’aime bien quand elle essaie d’être sympathique et qu’elle se ridiculise, enfin surtout quand c’est Florence Foresti qui lui taille un costard sur mesure (un Paul Ka bien sûr). A ce propos, une vidéo qui circule sur DailyMotion, et me fait mourir de rire : http://www.dailymotion.com/relevance/search/s%C3%A9gol%C3%A8ne/video/xluu9_florence-foresti-imite-segolene-roy
 
 
 
 
 
 


[1] Victor Hugo, « L’Expiation »,  extrait du recueil Les Châtiments (Livre V : « L’Autorité est sacrée »)Le 18 juin 1815, les troupes britanniques de Welligton  et les troupes prussiennes de Blücher remportent une victoire décisive sur l’armée de Napoléon Ier à Waterloo (au sud de Bruxelles). L’Empereur  fatigué multiplie les erreurs tactiques. Cette défaite provoquera la chute de l’Empire napoléonien.


[2] Pour reprendre ici le jeu de mots de ce fameux site anti-Ségo, desertsdavenir.com

gold31 23/04/2007 16:57

L'EXPLICATION DE L'ECHEC DE BAYROU
BAYROU AVAIT TOUTES LES CHANCES DE REUSSIR...A CONDITION DE RESTER DANS LA MOUVANCE « CENTRE-DROIT » !
Ce que n'a pas pardonné l 'électorat de François Bayrou , c'est d'avoir eu le sentiment d'être trahis par leur candidat , par son alliance contre nature avec le parti de Ségolène Royal dans les dernièrs jours de la campagne de ce 1er tour des élections .
De là à dire que Bayrou s'est comporté en Judas à l'encontre de son propre parti serait exagéré , bien sûr , mais nombre de ses électeurs traditionnels l'ont ressenti comme tel .
La majorité des citoyens centristes , partageant les valeurs républicaines de la droite , les centristes attendent désormais que François Bayrou prenne clairement position en faveur de Nicolas Sarkozy . C'est la seule et dernière occasion laissée à François Bayrou de jouer le rôle d'arbitre auquel il aspire après les élections ,rôle qui est encore à la portée de l'ex candidat .
Faute de quoi , un vote naturellement massif des centristes en faveur de Nicolas Sarkozy pour le second tour , ruinera définitivement cette fois ci la deuxième chance qui est donnée à François Bayrou et de récupérer son électorat , et de jouer un rôle déterminant dans l'avenir politique de la France .
L'électorat centriste , ne comprendrait pas en effet un éventuel soutien de François Bayrou à Ségolène Royal , qu'il jugerait à juste titre contre nature , que ce soutien soit explicite ou implicite, soutien que l' électorat centriste dans son immense majorité ne suivra pas dans le secret des isoloirs .
La marge de manoeuvre de François Bayrou est étroite mais encore possible , à cette seule condition .
La balle est désormais dans le camp de monsieur Bayrou qui jouera là son avenir politique ,  d'autant que d'autres centristes , authentiques ceux là , tels que monsieur De Robien pour ne citer que lui ,  ne tarderont pas à manifester leur désir de reprendre le parti centriste en mains !